Cluny Padmini Shneha Illam : « Les Garçons des Rues » : Rapport 2019

 » Comment assurer que ces jeunes garçons aient tout le confort, l’encadrement, les loisirs qu’ils mériteraient pour grandir dans ce monde qu’ils doivent apprivoiser?  » 

DSC09548

Mode d’emploi pour (re)découvrir notre projet :

Nous savons que c’est difficile de lire les films sur les téléphones, aussi les vidéos,  seront toutes mises pour cette fois en fin d’article,…

Enfin, le rapport de Sister Lissy est en format PDF afin de respecter sa propre mise en page. (Il faut cliquer sur le lien)

P1170733

 

Pour rappel, nous avions découvert les Garçons des Rues en février 2013 dans ce grand centre fermé, avec des activités comme la musique et le karaté.

P1140523

Un tout grand centre, immense sur les hauteurs de Kalapet. Nous les avions rencontrés aussi en décembre 2013 et réalisé une interview dans les jardins avec Sister Lassy.

Depuis, nous y sommes revenus chaque année, et c’est devenu par la force des choses, une de nos grandes priorités. Après avoir payé durant trois ans les salaires des cuisiniers, jardinier, chauffeur et éducateurs, nous avons pu décharger les Soeurs d’une somme financière importante que nous avons destiné à l’amélioration de leurs conditions de vie au quotidien. (2013 à 2016)

Nous n’avons jamais cessé de les aider et depuis, les dons portent leurs fruits.

P1140526

Souvenez-vous, nous souhaitions que les Garçons puissent avoir un lit plutôt que de dormir sur des nattes, tous les matins enlevées et rangées tous les soirs dépliées…

Nous souhaitions que des éducateurs soient engagés à plein temps pour ne pas laisser Sister Lassy toute seule toutes les nuits avec eux.

Nous souhaitions qu’ils puissent partir en activités en dehors du centre,… nous souhaitions qu’ils puissent vivre une vraie vie d’enfant…

ET grâce à vos dons, les premiers bénéfices sont là !

oznor

Depuis notre dernier voyage, nous avons pris la pleine mesure du projet qui nous occupe : chaque enfant possède  un casier pour y placer leurs affaires, un lit par personne ! De nouvelles sanitaires sont arrivées sont construites à la place du bassin dans l’arrière cour.

Aujourd’hui, il y a des éviers, les toilettes sont refaites, un toit pour les abriter, des douches,… Voyez plutôt le film réalisé en mars et mai 2018 par ChaFab and Co

Sister Lissy nous a envoyés son rapport annuel, il est à découvrir ci-dessous et ainsi mieux vous rendre compte que tous vos dons, vos présences à nos rendez-vous et fêtes, contribuent à l’amélioration de leur quotidien.

Sister Lissy report 2019

Demain ? Nous souhaiterions construire un vrai terrain de sports dans le jardin !

oznor

decathlon

oznor
Le Jardin où il est possible de construire le terrain de sports

cofdav

Qui sait ?  Peut-être avec l’aide de DECATHLON CHENNAI cela deviendrait peut-être cela !!!!

Multisport field

Terrain-multisports-300x225

Le coût ? 4500 €, c’est possible si vous versez un …don ?

faire-un-don

https://monteleson.files.wordpress.com/2014/02/faire-un-don03.png?w=450&h=350

LE PROJET EN DETAILS

Nom

CLUNY PADMINI SNEHA ILLAM

(Home for homeless children)

Localisation

Uppalam – 10km au Nord de Pondichéry

CLUNY PADMINI SNEHA ILLAM,

ANNE MARIE JAVOUHEY ROAD,

PERIYA KALAPET,PONDICHERRY

Nombre d’enfants

54 enfants et adolescents

Personnes responsables

Contact : Sister Lissy

Description et situation

Les Enfants des Rues sont très nombreux en Inde. Ils sont le souvent abandonnés. Leurs parents, pauvres, ne savent plus subvenir à leurs besoins, ils peuvent être malades du SIDA ou même parfois incarcérés. Les Enfants des Rues quittent alors de gré ou de force le foyer familial et sont livré à eux-mêmes dans la ville.

Souvent, lorsqu’on les retrouve; ils ont sombré dans l’alcool, la drogue; vivent de vols à l’étalage et de mendicité. Ils fouillent les poubelles. Ces enfants vivent généralement en bandes organisées ou en petits groupes, ils tentent de subsister dans un monde où ils ne trouvent plus leur place.

Historique

Les Soeurs de Saint-Joseph de Cluny ont créé un premier centre en 2001 pour les accueillir.

Le foyer accueillait une vingtaine de garçons de 6 à 12 ans. En 2007, suite à un incendie (criminel), il est entièrement reconstruit sur les hauteurs d’Uppalam à l’extérieur de la ville par le Rotary Club de Pondichéry.

Ils sont aidés en partie par le C.R.P.E (le Centre de Réinsertion et de Protection de l’Enfance à Paris) mais les moyens financiers et utilitaires restent très marginaux.

Aujourd’hui, le nombre d’enfants accueillis ne cesse de croître et atteint 54 enfants de 6 à 18 ans.

Le Foyer leur garanti la sécurité et les enfants y vivent toute l’année. Les enfants, avec de la famille, retournent dans celle-ci pendant les vacances de Noël et durant les grandes vacances. Ceux qui y travaillent à présent, reviennent en vacances dans la communauté, il y a un lien solide.

Cependant, si le bâtiment a la mérite d’exister, il est vide :  très peu de mobilier,  à l’exception d’un tableau noir et quelques bancs, pas de réfectoire, … Tout reste à faire … Et depuis 2013, les choses ont bien changé ! A voir dans le rapport détaillé de Sister Lissy de mars 2019 ! C’est étonnant tout ce que nous pouvons entreprendre grâce à vos dons !

Actions

Les Soeurs de Saint-Joseph de Cluny offrent gratuitement aux enfants l’hébergement, la nourriture, les vêtements du quotidien.

Les enfants sont scolarisés et encadrés par des éducateurs. (7h de cours par jour).

Ils vivent en Communauté et les plus jeunes sont responsabilisés dans leur agir par les aînés. (tâches quotidiennes, potagers, rangements et nettoyages des infrastructures,…)

Les Sœurs organisent aussi des activités ludiques comme des ateliers de musique et de karaté. (2 fois par semaine), pour canaliser les énergies.

Coût

  • 3000 – 4000 Rps / Mois / Enfant = 40€

Que pouvons-nous réaliser ?

  1. Achat du matériel scolaire et d’éducation physique. Aménagement de leur lieu de vie.

  2. Prendre en charge une partie du coûts des rénovations du site comme le toit du bassin (2015), l’achat des lits, des casiers et matelas, (2016), la construction des douches individuelles (2017), la rénovation du toit (2018).

  3. Demain ? La construction d’un terrain multi-sports dans la plaine de jeux..

Investissement:

Pistes de réflexion

  • Trouver 52 donateurs à 4,5 € / mois / an (parrainage).

  • Identifier une école participante pour acheter le matériel d’éducation physique.

  • Trouver des donateurs à raison de 3500 €/an, versés exclusivement à ce projet.

  • Pour rappel : Tous les dons égaux ou supérieurs à 40€/an sont déductibles des impôts en France comme en Belgique

 

P1140466

Plus que jamais, c’est vous la réussite de notre projet, …

Pouvons-nous en 2019 à nouveau compter sur votre générosité ? Vous souhaitez  les voir en vrai, alors installez-vous confortablement et regardez, ils sont tellement attachants !

 

 

 

 

 

 

 

Une réflexion sur “Cluny Padmini Shneha Illam : « Les Garçons des Rues » : Rapport 2019

  1. Pingback: Découvrez l’asbl Les Enfants de Pondy : Une histoire de coeur, plus de 150 enfants à soutenir en Inde du Sud ! Découvrez nos projets, comment nous aider ! | Les Enfants de Pondy

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s