Osons un message d’amour à toute la Congrégation des Soeurs de Saint Joseph de Cluny !!!

Chères amies, chers amis de la Grande Famille des Enfants de Pondy,

Les Antilles ont des traditions séculaires bien ancrées et comme promis, le temps du Carnaval passé,

nous revenons vers vous avec un message particulier : « Osons ! ».

Nous osons un message adressé à toute la Communauté des Soeurs, pour la première fois, à toutes les Soeurs responsables de nos projets en Inde mais aussi aux différentes personnes ici dans les Antilles et en Martinique qui nous apportent leur soutien.

Toutes ont cet engagement chrétien, il est donc logique pour nous, sans vous effrayer, d’en parler et de vous partager nos prières pour les mois à venir !

A l’entrée des Communautés Chrétiennes dans cette longue et précieuse période de Carême, à l’idée qu’il faille toujours plus se retrouver tous ensemble sur le chemin qui conduit à la Lumière de la Pâques du Christ Ressuscité, voici ce que nous tenions à leur dire et à vous partager.

Il est important pour nous à présent que toute la Congrégation des Soeurs de Saint Joseph de CLuny puisse se rendre compte que même d’ici, à travers la Communauté du Couvent de Cluny, des Soeurs des Antilles pensent et soutiennent leurs Soeurs dans le Sud de l’Inde; qu’elles ne sont pas toutes seules.

Nous leur adressons ce message par mail à toutes les personnes précitées. 

Et puis nous, de notre « petit côté », nous rendre compte que nous sommes aidés, de plus en plus, par des hauts responsables des lycées et collèges, 

Vous pourrez ainsi lire notre message dans un premier temps, en Anglais afin que les Soeurs Indiennes de Cluny puissent réaliser l’ampleur de la tâche et du nombre impressionnant de personnes engagées dans nos projets. Les photos illustratives sont un condensé de toutes celles qui illustrent de notre blog. 

Merci de nous être toujours plus fidèles, en Belgique, en France Métropolitaine et en Martinique. 

Pour les Enfants de Pondy, 

Fabien.

 

 

My very dear Sisters in Faith, and my dear friends,

In Paris, 

To Sister Claire STANLEY, Mother General of the Congregation of the Sisters of Saint Joseph de Cluny

In the Antilles – Guyanne, 

To Monseigneur Macaire of the Archbishop of Fort de France,

 To Sister Véronique, Provinciale of the Antilles – Guyane,

To Sister Myriam, Superior of St. Joseph of Cluny Convent,

To Sister Sabine, responsible for catechesis and pastoral work at the Seminary College,

To the Principal of St. Joseph of Cluny Convent School, Mr. Gilles Voyer,

To Madam, the Deputy Director of the Sainte Marie Seminary College, Ms. Allain,

To the Directress of the Fundamental of the Saint Marie Seminary College, Mrs. Mazot,

 

To Sister Marie Stella in Guyana, former Superior of the Community College in Karaikal,

Mère Générale, Sister Claire Stanley

 

In South India, 

To Sister Rosita, Provinciale of the Province of South East India (Pondicherry, Mahe, Karaikal, Andhra Pradesh, and Andamans Islands),

To Sister Shanti, the accountant of our projects in Pondicherry Province

To Sister Lissy, Superior for Sneha Illam,

To Sister Grace, Responsible for the Community College,

To Sister Sagayam, Superior of Cluny Nava Jeevan,

Sister Teresa, Superior of the Hospice of Pondicherry, and former Provinciale of Province of South East India (Pondicherry, Mahe, Karaikal, Andhra Pradesh, and Andamans Islands),

To Sister Lucy, Superior of the Hospital of the Sisters of St. Joseph of Cluny in Pondicherry

 

Please, check the diaporama, to see all the communities and the sisters. 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

In France and Belgium, 

To all our volunteers from the office and the CA,

 

 

As President of the small Association « Les Enfants de Pondy », Fabien Prakash,

I would like to share these few words with you for the first time.

I, indeed, consider it is important that each community, every Sister of Cluny Convent, and each person in charge of various projects to uplift the needy, read our news not in a casual way.  The mere reason is that each one of us take part in an important human adventure, blessed by God’s grace, our dependance on Him and our work together for the common good.

This adventure, which is the Association « Les Enfants de Pondy », would not have been possible without the exceptional assistance of a ‘Family Life’, which answered the call of the Congregation a long time ago. For the past seven years, we have been helping as much as we could, four projects, which reduced to three projects two years ago, of the Province in South East India, namely, in Karaikal and Pondicherry.

Beginning of this adventure in a nutshell:

My wife, Charlotte and I, met in 2000 at the same hospital of St. Joseph of Cluny, where I was born and later adopted from the hospital to Belgium.

We experienced the sincere love and care of the Sisters, which manifested in us the sign of God within the community of the Sisters of Cluny.

The Congregation/ the communities made us feel at home always and we felt that we are always a part of this great family.

 

 

Thus, this adventure saw the light one day.

Today, the circumstances of life led us, with our four children to settle in the Antilles- in Martinique. Moreover, that is why I am writing this letter to all of you.

We hope to continue to work every day for the Congregation of the Sisters of Saint Joseph of Cluny. Unfortunately, we will no longer have the support of our French and Belgian friends every day. However, there are clear signs to tell us that here it is always possible to support our projects with financial aid to improve the material living conditions of the 150 children in our three projects.

The welcome we have received since last May, first by e-mail interposed between Sister Véronique, Mr Gilles Voyer and then Mrs Masot, made our arrival on the island so easy. We are indeed grateful for it. Our four children are enjoying their school life at the Seminary College. Charlotte easily found her job with the PMI on the Caribbean coast. And myself? What a better welcome than that of Mr Gilles Voyer and Mme Allain and Mme Masot? All three have made my professional challenge a promise of a new life at the service of educational establishments.

Even more, the Cluny Convent Community, animated by Sister Marie-Ange at first, and then taken over by Sister Myriam and Sister Sabine, comfort and encourage us to continue our commitments, that Saint Joseph of Cluny, in India as here, has always this spirit, yes, the same spirit, that we love so much.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Last week, the visit of Sister Sabine and Mrs. Masot greatly contributed to the success of our first fund raising campaign. I was extremely touched, when I saw the kindness and enthusiasm of the Seminary College and Sisters from the Convent carrying out at a large-scale advertising the campaign within the school community. Charlotte and I might be still too « metropolitan » in spirit but we realize that this sharing and this support, we would never have had elsewhere. How can we not thank the Cluny Convent Community Sisters and its donation of 1000 € to help other communities on the other side of the earth, to help their sisters in their mission in Faith, and thus generously contribute to these projects which make us all better? The communities in India, Pondicherry and Karaikal must know that they are not alone. This gesture is beautiful, touching, strong and it must resonate.

This collective mail is to tell you my dear Indian Sisters, we do not forget you, we try to continue in our little way, to help you by sending you 11,000 € / year. Though we miss you, know that we are well surrounded and we feel at home by Cluny Sisters here in Martinique. It will be two years since we have returned to Pondicherry and Karaikal. Know that God passes beyond skies and seas and by our common prayers and interests, we will undoubtedly be able to make your missions shine and be fruitful, in the middle of our Indian villages, for these disadvantaged children.

Charlotte and all the volunteers from Lille and Brussels, and all those from Martinique who are involved in our action, on behalf of the Association « Les Enfants de Pondy », all join me in announcing that we have gathered € 3,500 for this first quarter.

I am happy to announce it and you can read our article in all languages by clicking on the link: https://lesenfantsdepondy.wordpress.com/2020/02/17/quelle-accueil-en-martinique-a- check-driver-au-restaurant-the-reef /

As I often say, communication allows us to meet more often. After reading this letter, please tell us what your needs are for the betterment of our projects. As we stand at the threshold of Lent, let us remember in prayer and reflection the long winding road to the Passion, death and resurrection of Jesus. As Brother Roger of Taizé say so beautifully, “The almond tree always flourishes in spring, in the peace of heart”.

This is what I wish you on behalf of all my colaborators, and say a very big thank you for your welcome, your prayers and support.

 

Affectionately in the Faith,

Fabien Prakash

 

La traduction en Français dans le Texte *

Mes très chères Soeurs dans la Foi et Frère,

A Paris, 
A Soeur  Claire-Santay , Mère Générale de la Congrégation des Soeurs de Saint Joseph de Cluny
Dans les Antilles, 
 
A Monseigneur Macaire de l’archevêché de Fort de France,
A Soeur Véronique, Provinciale des Antilles,
A Soeur Myriam, Soeur Supérieure du Couvent
A Soeur Sabine, responsable de la catéchèse et de la Pastorale au Couvent,
A Monsieur le Proviseur du Couvent, Mr Gilles Voyer,
A Madame la sous-directrice du Séminaire Collège Sainte Marie, Mme Allain,
A Madame la Directrice du Fondamental du Séminaire Collège Saint Marie, Mme Mazot,
A Soeur Marie Stella en Guyane, ancienne Soeur supérieure du Community College,
En Inde du Sud, 
A Soeur Rosita, Provinciale de Pondichéry et Karaikal,
A Soeur Shanti, responsable de la comptabilité de nos projets à Pondichéry et Karaikal,
A Soeur Lissy, soeur supérieure, responsable du Shnella Illam,
A Soeur Grâce, responsable du Community College,
A Soeur Sagahyam, soeur supérieure du Cluny Nava Jeevan,
A soeur Téréza, soeur supérieure de l’hospice à Pondichéry, et ancienne Soeur Provinciale de Pondichéry,
A Soeur Lucy, soeur supérieure de l’hopital de Saint Joseph de Cluny à Pondichéry,
En France et en Belgique, 
A tous nos bénévoles du bureau et du CA,
En ma qualité de Président de la petite Association « Les Enfants de Pondy », je me permets pour la première fois de vous partager ces quelques mots, à toutes et tous.
J’ai en effet jugé important que chaque communauté, chaque Soeur de Cluny, chaque responsable puissent être mis non seulement en relation pour lire de manière commune nos nouvelles mais aussi parce que chacune et chacun d’entre nous participons à une aventure humaine importante, bénie par la chance de vous avoir tous réunis, oeuvrant toutes et tous pour le bien, avec le soutien de Dieu et de nos prières.
Cette aventure qu’est l’Association « Les Enfants de Pondy » n’aurait pu voir le jour sans le concours exceptionnel d’une vie familiale qui a répondu à l’appel de la Congrégation il y a bien longtemps. Depuis sept ans, nous aidons comme nous le pouvons quatre et puis trois projets, trois missions de la Congrégation en Inde du Sud, à Karaikal et à Pondichéry.
Si mon épouse, Charlotte et moi même, nous n’étions pas rencontrés en 2000 à l’hôpital même de ma naissance avant mon adoption à Pondy,
Si nous n’avions eu ce regard d’amour des Soeurs et ce signe manifeste de Dieu au sein même de la Communauté des Soeurs de Cluny,
Si la Congrégation n’avait pas fait de nous, un membre à part entière de sa famille,
Jamais cette aventure n’aurait vu le jour.
Aujourd’hui;, les circonstances de la Vie nous ont amenés, avec nos quatre enfants à nous installer dans les Antilles, en Martinique.
Et c’est pour cette raison que je vous écris à vous tous,
Nous espérons tous les jours continuer à oeuvrer pour la Congrégation des Soeurs de Saint Joseph de Cluny.
Nous n’auront hélas plus le soutien au quotidien de nos amis Français et Belges à cause de la distance et de la difficulté de se réunir à partir de si loin. Pourtant, des signes manifestes sont là pour nous dire qu’ici, il est toujours possible de soutenir notre aide financière afin de toujours améliorer les conditions matérielles de vie des 150 enfants de nos trois projets.
L’accueil que nous avons reçu depuis mai dernier, d’abord par mails interposés entre Soeur véronique, Mr Gilles Voyer et puis Mme Masot; ont rendu notre arrivée sur l’île tellement facile. Nos quatre enfants se réjouissent de leur vie scolaire au Séminaire Collège. Charlotte a trouvé sans trop de difficultés son emploi au sein de la P.M.I sur la côte Caraïbe. Et moi ? Quel plus bel accueil de celle de Mr Gilles Voyer et Mmes Allain et Masot; tous trois avez fait de mon challenge professionnel une promesse d’une nouvelle vie au service des établissements scolaires.
Plus encore, la Communauté du Couvent, par Soeur Marie-Ange dans un premier temps, par Soeur Myriam et Soeur Sabine nous réconforte et nous encourage à poursuivre nos engagements, que Saint Joseph de Cluny, en Inde comme ici, c’est toujours cet esprit, ce même esprit, cette âme que nous aimons tant.
La semaine dernière, les venues de Soeur Sabine et de Mme Masot ont largement contribué au succès de notre première récolte de dons.
Quand je vois la gentillesse du Séminaire Collège et du Couvent à réaliser une campagne de pub de grande ampleur au sein de la Vie scolaire, j’en suis extrêmement touché. Charlotte et moi sommes peut-être encore trop « métropolitain » d’esprit mais nous réalisons que ce partage et ce soutien, nous ne l’aurions jamais eu ailleurs.
Comment ne pas remercier la Communauté du Couvent et son don de 1000 € pour aider les autres communautés à l’autre bout de la terre, à aider leurs soeurs dans la Foi, et contribuer ainsi à cette espérance qui nous rend tous meilleurs ???
Les Communautés en Inde, à Pondy et Karaikal doivent savoir qu’elles ne sont pas toutes seules.
Ce geste est beau, touchant et fort doit faire résonance.
Ce mail collectif pour vous dire mes Chères Soeurs Indiennes que nous ne vous oublions pas, que nous continuons à notre petite hauteur, seulement 11 000 €/an à tenter de vous aider.
Sachez, que même si vous nous manquez, cela va faire deux ans que nous ne sommes pas revenus à Pondichéry et à Karaikal, nous sommes à présent bien entourés ici en Martinique.
Sachez que Dieu passe au-delà des océans et par vos prières communes, nous pourrons sans doute faire de vos missions ces sentinelles de lumière au milieu de nos villages indiens pour ces enfants défavorisés.
Charlotte et tous les bénévoles de Lille et Bruxelles, et toutes celles et ceux de Martinique qui s’engagent dans notre action,
Au nom de l’Association « Les Enfants de Pondy »
s’associent à moi pour vous annoncer que nous avons réuni 3500 € pour ce premier trimestre.
Je suis heureux de vous l’annoncer et vous pourrez lire notre article dans toutes les langues en cliquant sur le lien : https://lesenfantsdepondy.wordpress.com/2020/02/17/quelle-accueil-en-martinique-a-case-pilote-au-restaurant-le-reef/
Comme je le dis souvent, plus de communication permet aussi plus de rencontres, aussi, j’espère que même si le message est en anglais, vous pourrez nous répondre, nous dire quels sont vos nouveaux besoins pour l’avenir de nos projets.
A la veille de rentrer en Carême, osons nous souvenir par la prière de la longue route vers la Pâques du Christ Ressuscité, et comme le dit si bien Frère Roger de Taizé,  » L’amandier refleurit toujours au Printemps, dans la paix du coeur « . 
C’est ce que je vous souhaite au nom de tous les miens, 
Mille merci pour votre accueil, vos prières et soutiens, 
Affections dans la Foi, 
Fabien Prakash

Quelle accueil en Martinique !!! A Case-Pilote, au restaurant « Le Reef » ! ET 3500 € de dons récoltés ! L’année commence bien !

Amies et amis de l’Association !

Comment ne pas mieux commencer l’année 2020 que par une première soirée au restaurant « Le Reef » à Case-Pilote ?

C’est sur la digue qui borde la mer bleue Caraïbe que nous avons lancé les festivités en Martinique ! Et nous avons mis tant de temps à vous le raconter, mais nous savons que vous nous excuserez de ce retard, près de dix jours après, Chafab and Co ont déménagé. Alors tout vous raconter de cette soirée,…

Sylviane, la patronne et la cuisinière d’exception nous attend, avec Thierry (Ty) et Léane en cuisine et en salle; avec Rodolphe et Aymerick au bar ! Son mari gère la circulation au dehors. Nous, nous sommes une trentaine pour une soirée de découvertes.

Il nous faut tout recommencer, tout depuis le début, tout raconter, l’Histoire de l’Association, Charlotte et moi avons rameuté toutes nos connaissances, toutes celles et ceux qui nous ont accueillis depuis notre arrivée dans les Antilles le 18 août 2019.

Parmi elles, la surprise pour nous comme pour tous les convives, Soeur Sabine de la Congrégation des Soeurs de Saint-Joseph de Cluny est présente. C’est une grande amie de Soeur Marie Stella, à qui on pense de loin en Guyane. Elle est venue accompagnée de son frère, sa nièce et deux amies de la catéchèse. Elle me tend doucement un mot de Soeur Myriam, soeur supérieure du Couvent à Cluny, nous le glissons dans la caisse.

Sur la terrasse du « Reef », nous accueillons en famille la direction du fondamental du Séminaire Collège, impressionnant, nous vous la présentons un peu plus loin.

Comme à l’accoutumé,  Charlotte et Fabien prennent les choses en mains, le petit mot traditionnel d’accueil et l’exercice de la présentation de tous les convives à table, … Fabien a bien lu ses notes, et part dans la spirale des salutations d’usage, un petit mot pour chacune et chacun, plus facile pour délier les langues et commencer le partage du Menu Caraïbe de Sylviane.

Il est important de commencer en Martinique par celles par qui nous sommes arrivés, redire que nous oeuvrons, pour trois missions des Soeurs de Cluny en Inde du Sud mais surtout pour les 150 enfants que nous supportons par nos dons. Aussi, c’est Soeur Sabine qui a les honneurs de passer en premier.

Vient le tour de Madame la Directrice du Fondamentale du Séminaire Collège-Sainte Marie et de son adjointe d’être accueillie comme il se doit, de même que la famille de Soeur Sabine. Mme Elisabeth Masot, sans doute une des premières à nous accueillir toute la famille en Martinique, nous avait présenté fièrement Son Séminaire Collège, en présence de Maya et Noé; pourtant ce sont bien Eléonore et Auguste dont elle a la charge.

La Martinique est à majorité chrétienne, comme nous oeuvrons pour une Congrégation des Soeurs, qui plus l’ordre religieux le plus important des Antilles, il ne sert à rien à cacher sa Foi chrétienne. Pourtant, fraîchement arrivés sur l’île, notre timidité qu’ils appellent métropolitaine, ne fera rien en ce sens, nous restons discret en public , tout juste accueillir lors de notre témoignage,  » un signe de Dieu, un cadeau de Dieu «  quand nous présenterons l’adoption de Fabien ou de la rencontre magique en Inde à Pondy chez les Soeurs.. La timidité partira sans doute d’elle-même plus tard.

Et puis vient le tour de chacune et chacun des participants, avec dans un ordre d’arrivée ou une petite histoire à raconter, merveilleux moments piqués en fraude, lors de rencontres, ou de longs jours passés ensemble.

Comment ne pas remercier Erol et Nathalie ? Ils furent les premiers à nous accueillir dans la nuit chez eux ?  Ils sont venus avec la Maman et la Tante d’Erol. Lui qui a consacré du le temps déjà précieux pour nous en nous amenant tout le matériel audio pour le concert. Nathalie rentre tard du boulot et retrouve un ami, Thierry. Comme quoi, le monde est petit.

Comment ne pas dire à quel point c’est agréable, chouette, surprenant d’avoir de la Belgitude en Martinique avec la venue de Mamy Jeanne et Jan et le reste de la famille !

Et celle de Jacques, voisin de 15 ans à Bruxelles qui passe trois semaines de vacances dans les Antilles … tous à la même table, avec Sylvie et sa cousine, la maman d’Adrien un ami de la classe de Maya,… ainsi que Huguette et Charley, amis chez qui nous logeons à présent, avant sans doute de racheter la maison familiale.

En peu plus loin, Max et Thierry donc, avec qui Fabien joue au tennis, Hodi, son épouse et sa fille, rencontrés quand nous étions perdus dans Fort de France. Il tient un super petit snack libanais où nous ne manquons jamais de retourner à chaque passage dans le centre-ville.

La soirée d’une Association suit toujours son rythme habituel, le stand d’artisanat, l’entrée mixte d’accras. Et puis arrive le film que nous proposons depuis un an.

A chaque fois, l’improvisation travaillée où Fab se concentre à raconter une demi-heure de film, bientôt nous le savons tous, il faudra en réaliser un nouveau, repartir là-bas, cela fait déjà deux ans,… Les enfants et Charlotte interviennent pour relancer les dons, le stand d’artisanat, apporter un commentaire, toujours redire à quel point l’équipe à Bruxelles et à Lille est importante, la nouvelle à construire en Martinique. Souvenirs d’un de leur message,…

 

Le repas se déroule dans dans cette ambiance bon enfant que nous connaissons si bien.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vient ensuite le petit « concert » guitare voix imaginé par Max et Fab qui se lancent, tentant après seulement trois répétitions, (une habitude) de proposer aux convives de chanter, ce ne sera pas pour cette fois-ci mais rendez-vous est pris. On fera mieux la prochaine fois, …

L’extrait vidéo est renversant comme toujours, … (si quelqu’un sait me la retourner ???)

Demain, en Martinique, ce sera le Carnaval, puis l’entrée en Carême, … La tradition veut qu’il n’y ait rien à cette période de l’année, et pour nous, c’est très bien aussi, nous nous donnons rendez-vous en Martinique au mois d’avril- mai pour une soirée dansante avec buffet indien. Le temps de l’organiser, et de continuer à agrandir la famille martiniquaise des Enfants de Pondy.

(… ) Bruxelles et Lille sont également en attente d’un rendez-vous, d’une retrouvaille, nous verrons avec tout le CA comment organiser ce moment, …

Surprise ultime à la lecture du mot de Soeur Myriam, … La Communauté du Couvent, à Fort de France offre 1000 € à ses Soeurs dans la foi  à l’autre bout de la planète, en Inde, Duc coup, comme à chaque début d’année, ce seront 3500 € qui seront envoyé au Cluny Nava Jeevan et au Snhella Illam afin de terminer les classes d’accueil des Enfants handicapée et surtout le terrain de sport qui est dans sa dernière ligne droite.

Pour elles aussi participer à ce don, cette générosité qui caractérise toujours plus notre engagement pour les 150 enfants de nos projets dont nous cavons toujours l’espérance qu’avec nos dons, vos dons, votre participation et confiance en cette aventure humaine, ils puissent chaque jour trouver des qualités d’accueil, de vie et de bonheur auprès des Soeurs de Cluny,…

Cette aventure, nous nous répétons à chaque fois, c’est grâce à vous qu’elle est possible.

Mille Merci, toutes nos affections et pensées, 

Charlotte et Fabien et Chafab and Co,

Pour l’Association « Les Enfants de Pondy »